Le Mouvement Franche-Comté appelle à voter pour Gilles Platret

25 Juin, 2021

Merci du soutien du Mouvement France-Comté pour l’équilibre que nous souhaitons entre nos deux belles provinces de Franche-Comté et de Bourgogne, dont les identités doivent impérativement être respectées et préservées !


Communiqué du Mouvement Franche-comté du 24 juin 2021 :

Pour les Francs-Comtois, la fusion de leur région avec celle de la Bourgogne a été un désastre.  

Réalisée dans le déni de la démocratie et la violation des traités européens par le gouvernement Hollande, dont Emmanuel Macron faisait alors partie, la fusion les a privés de tout ce qui faisait leur identité: leur propre gouvernement, leurs propres élus , leur propre budget et leur propre capitale. Sans oublier la délocalisation des emplois et des entreprise sur Dijon ainsi que la hausse massive du prix de la carte grise et du montant de la dette pour les Francs-Comtois. 

Hélas, durant la campagne des régionales, les candidats ont été totalement indifférents à tout cela. La gauche allant même jusqu’à considérer la situation comme pleinement satisfaisante. Pourtant  tout le monde en convient aujourd’hui,  les fusions de régions furent un échec grandiose !  Seul Gilles Platret affichait dans son programme le souci de la défense de l’identité comtoise…

Souhaitant le prendre au mot, le Mouvement Franche-Comté lui a proposé de créer à Besançon un Musée historique de la Franche-Comté destiné à  bien marquer  l’identité propre de la Franche-Comté au sein de la grande région.  Et aussi de permettre aux habitants, aux étudiants  et aux touristes d’y découvrir sa longue et glorieuse histoire depuis près de 1 000 ans qu’elle existe. 

Gilles Platret  vient de nous confirmer son engagement de créer un tel musée, s’il est élu.

Dès lors,  le MFC appelle  tous les électeurs, et notamment les mécontent(e)s de la fusion, à reprendre le chemin des urnes dimanche afin de VOTER GILLES PLATRET.  Et à ne voter en aucun cas pour la gauche car principale responsable de  l’annexion de la Franche-Comté par la Bourgogne, ni pour le RN car ayant à son programme national la suppression de toutes les régions françaises.

Jean-Philippe Allenbach
Président